Remise de la toile à Aurore
Mission inspiration : rencontre avec Aurore, grande gagnante du concours d’écriture
On 26 avril 2018 | 0 Commentaires

Pour rappel, le mois dernier, à l’occasion du salon Livre Paris, j’ai organisé un concours d’écriture avec six de mes photographies. Le principe du concours était simple : les participants choisissaient une photographie et s’en inspiraient pour rédiger une courte histoire de 500 mots maximum. Huit auteurs ont partagé avec nous leurs écrits et un vote du public les a depuis départagés. Retour sur ma rencontre avec Aurore Touty, grande gagnante du concours.

Remise de la toile à Aurore

Il m’a fallut une bonne heure pour traverser la région parisienne d’Est en Ouest afin de me rendre dans le fin fond d’un département aussi vallonné que verdoyant : le 78. Ce jour-là, ce sont surtout les escarpements rocheux se démarquant majestueusement de la végétation qui ont attiré mon attention. Ils étaient tellement nombreux et imposants qu’ils devaient sûrement marquer l’emplacement de carrières, rendant le spectacle des plus surprenants et des plus atypiques. Après avoir longuement longé la Seine, je me suis enfin arrêtée devant une maison de style américain, où les jardins sont matérialisés par des pelouses dénuées de barrière ou de clôture. Cette particularité avait pour effet de rendre le lieu autrement accueillant. Une petite maison blanche aux volets et à la porte bleus se dressait à présent devant moi. Je pris alors conscience qu’elle portait le numéro 6. Encore ce numéro, ce ne pouvait être qu’un signe. La porte s’ouvrit pour laisser entrevoir une jeune fille en fauteuil roulant. Elle m’avait prévenue, elle est très timide. Mais je n’étais pas inquiète. Je n’aurais aucune difficulté à parler pour deux, voire plus. À l’intérieur, je découvris un Sacré de Birmanie, magnifique félin aux poils clairs et aux yeux bleus. Ne représentant aucun intérêt pour l’animal, il nous abandonna sans tarder, d’un pas nonchalant comme seuls les chats savent le faire. Voilà, nous arrivions enfin aux choses sérieuses, la raison de ma venue.

Aurore avait touché le plus grand nombre de lecteurs avec son histoire aussi belle qu’émouvante. Elle avait donc gagné une reproduction sur toile de la photographie de son choix. Mais Aurore m’avait également touchée personnellement. Lors de nos discussions à l’issue du concours, elle m’a expliqué que nous nous étions déjà « vues », du moins qu’elle, elle m’avait vue, au salon Livre Paris. Elle avait été particulièrement attirée par les photographies que j’avais exposées sur les murs du stand des Editions 66 et, fidèle à sa timidité, n’avait pas osé me parler, même après une approche, semblerait-il, de ma part. Face à cette confession, je ne pouvais me résoudre à envoyer la toile gagnée par Aurore par voie postale. J’avais donc pris rendez-vous avec la jeune fille afin que l’on puisse échanger ensemble non pas 10 minutes dans un salon bondé, mais bel et bien toute une après-midi, rien qu’elle et moi. Et son chat. Nous avons notamment parlé d’écriture. Aurore compte participer à un concours de nouvelles. Les nombreux livres d’aide et de méthode pour écrire qui jonchaient la table où nous nous étions installées attestaient de sa détermination et de son envie de se surpasser. J’admire cette volonté et ne peux que l’encourager. Je me suis efforcée de me rappeler comment j’avais moi-même procédé pour écrire mon roman Fendus jusqu’à l’âme et de lui donner les enseignements que j’avais tirés de ma propre expérience. Ceux-ci feront d’ailleurs l’objet d’un autre article. Après des heures d’échange et de discussions passionnés, nous avons promis de nous revoir, et c’est avec plaisir que je ne renouvellerai l’expérience. Il est important de donner pour recevoir. Je pensais donner en organisant ce concours d’écriture, mais au final j’ai énormément reçu de cette jeune fille. Aurore m’a rappelé que nous ne sommes pas grand-chose sans le soutien des autres. Elle a pris la peine de venir me voir sur le salon, de participer au concours et de surpasser sa timidité pour me rencontrer. Elle m’a donc apporté, entre autres, le bonheur, tout simplement, d’avoir l’impression d’inspirer. Alors, merci Aurore pour ce moment.

Pour retrouver l’intégralité des histoires publiées dont celle d’Aurore : Concours d’écriture : 8 auteurs à départager

Si vous souhaitez être informé(e) des prochains concours d’écriture ou autres opérations spéciales, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter et à me suivre sur les réseaux sociaux : Logo Facebook    Twitter    Meryl Mille Instagram

Répondre